Déclaration Conseil Municipal 8/4 – Budget 2016

Avis sur le budget 2016 du Groupe Unis pour Guyancourt

Déclaration faite par Philippe Chancelier

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux

En préambule à notre déclaration, un point de procédure dans le déroulement du vote pour lequel nous souhaitons voter le budget par nature.

S’agissant du budget primitif tel qu’il vient de nous être proposé, nous constatons, sans surprise hélas et comme nous l’anticipions lors du débat budgétaire de février dernier, que la position actuelle est intenable sans faire des choix structurants, infléchissant notablement les directions des années passées.

S’agissant de la section fonctionnement, nous vous avons exprimé nos désaccords sur l’augmentation de la masse salariale qui a pour conséquence de rigidifier le budget, puisqu’elle en constitue les 2/3 et qu’elle ne peut évidemment pas être ajustée suivant la conjoncture.

Nous émettons les plus vives réserves sur le fait que cette masse salariale (31,4 M€) soit maintenant supérieure aux impôts dont nous avons la maitrise, à savoir les Taxes d’habitation, foncière bâti et non-bâti (31,17M€).

A ce stade de notre propos, nous nous demandons s’il n’eut pas été plus utile de compenser, sur l’allocation d’aide à l’énergie, par exemple, le désengagement du Conseil Départemental. C’est peut-être là une vraie priorité, propre à la population Guyancourtoise.

Vis-à-vis de la section d’investissement, vous avez décidé de maintenir, coûte que coûte, l’ensemble des projets issus des promesses de campagne, même si le contexte des finances publiques continue de se dégrader depuis 2014. En conséquence, nous ne pouvons pas valider les choix d’investissements pour de nouveaux équipements, sans avoir, a minima, la présentation de solutions alternatives de la répartition des activités dans les équipements existants, voire un glissement dans le temps de ces nouveaux équipements.

Une chose est de respecter des engagements de campagne, une autre est de prendre en compte le contexte économique et de l’expliquer aux Guyancourtois.

Nous anticipons que ces investissements, particulièrement le nouveau Dojo, obligera à augmenter notre dette par le recours à l’emprunt. Nous verrons, l’avenir nous le dira.

Au final, alors que de nombreux maires, certains même de votre bord politique, réussissent à contenir leurs dépenses et maintenir un programme d’investissements même ajustés, vous décidez, face à la baisse des dotations, d’utiliser le levier de l’augmentation des impôts, principalement sur le foncier. Les propriétaires et les entreprises Guyancourtoises apprécieront.

Encore une fois, nous exprimons ici notre inquiétude sur les choix de gestion fait aujourd’hui qui auront un impact sur les moyen et long termes et imposeront des augmentations de la dette et des impôts.

En conséquence, nous voterons contre ce budget.

Merci de votre attention.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s